This website has moved but this site will still be visible as an arhive.
PACBI-Vieux Farka Touré: Ne déshonorez pas la musique malienne et l'héritage culturel en divertissant l'apartheid israélien


PACBI Statements >
Bookmark and Share         Print   Send Email

13 June 2015

Vieux Farka Touré: Ne déshonorez pas la musique malienne et l'héritage culturel en divertissant l'apartheid israélien

La campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d'Israël (PACBI) est profondément consterné d'apprendre qu’il est prévu que vous allez participer dans le Red Sea Summer Jazz Festival qui se tiendra à Eliat du 23 au 26 août, 2015.[1] Nous vous écrivons pour vous exhorter de ne pas associer votre nom avec le régime d'oppression d'Israël en annulant votre participation dans ce festival de Jazz.

Vous n’êtes peut-être pas au courant, mais les Palestiniens résistent le colonialisme de peuplement et l'apartheid d'Israël depuis plus de 65 ans. Ce n'est pas un conflit entre musulmans et chrétiens qui se battent contre les juifs sur des bases religieuses. Il s'agit plutôt d'une population indigène qui résistent aux colonisateurs. Très similaire à la résistance des maliens contre le colonialisme français et la résistance sud-africaine au régime d'apartheid.

En 1948, l'état d’Israël s’est implanté grâce à une dépossession méthodique et un nettoyage ethnique de plus de 750,000 Palestiniens autochtones afin de créer un État exclusivement juif ; Israël a nié aux réfugiés palestiniens, qui aujourd’hui sont au nombre de plus de 7 millions, leur droit internationalement reconnu à revenir dans leurs foyers. Israël continue aussi d’expulser les Palestiniens autochtones de leurs maisons à Jérusalem et dans le Naqab (Neguev), et il maintient plus de 50 lois racistes, discriminatoires à l’encontre des citoyens « non juifs », les citoyens palestiniens autochtones de l'état [2].

L'été dernier, Israël a commis ce que des dirigeants mondiaux ont qualifié de massacre [3] contre le peuple palestinien assiégé à Gaza, tuant plus de 2,168 palestiniens, incluant plus de 500 enfants. [4] L'assaut de 51 jours d'Israël a détruit des familles entières dans leurs maisons. [5] Tout ce qui reste de ces familles sont les documents officiels qui prouvent leur existence. Un chant israélien raciste se moque des centaines d'enfants palestiniens assassinés par Israël durant le massacre de Gaza : '' Demain il n'y a pas d'école à Gaza, ils n'ont plus d'enfants''. [6] Présenter un spectacle en Israël envoie un message à tous les Palestiniens le message que nos vies ne comptent pas et que nos droits ne valent pas de considération.

De plus, Idan Raichel, avec qui vous allez jouer conjointement en concert, a publiquement appuyé la torture et a explicitement décrit son rôle comme un artiste en termes d’un soutien inconditionnel à l'armée israélienne et au gouvernement israélien. Il a écrit dans le Jerusalem Post en juin 2014 “en créant ce projet musical, nous nous sentons comme si nous sommes les ambassadeurs culturels d’Israël”. Il a ajouté “Quand je me penche sur les dernières années, je vois un Israël qui me plaît.” [7] 

Pourquoi accepteriez-vous de vous de produire dans un pays qui est gravement implique dans des crimes de guerre et violations de droits humains? Présenter un spectacle en Israël a ce moment est équivalent moralement de donner un spectacle au profit de l'oppresseur en Afrique du sud durant la période de l’apartheid. Nous nous souvenons tous comment des musiciens internationaux majeurs ont joué un rôle primordial dans la mise en application du boycott culturel de l’apartheid en Afrique du sud dans les années 1980. Tel que l'archevêque Desmond Tutu et le ministre du gouvernement sud africain Ronnie Kasrils ont déclaré plusieurs fois, Israël a créé un système d’apartheid pire que ce qui a existé en Afrique du sud. Et comme l'archevêque Desmond Tutu indique “si vous êtes neutre dans les situations d’injustice, vous avez choisi le bord de l’oppresseur”.

En 2004, inspiré par le triomphe du boycott culturel d’apartheid d’Afrique du sud, et appuyé par des syndicats et groupes culturels clés, PACBI a lancé un appel de résistance sous la forme d’un boycott académique et culturel des institutions impliquées dans l’occupation et l’apartheid par Israël [8]. Nous souhaitons, à travers notre lettre adressée à vous, de mettre l’emphase sur l’importance de cet appel palestinien, et souligner la raison pour le mouvement global de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) contre Israël.

L’appel palestinien de 2004 appelle les artistes du monde de refuser de se produire dans un spectacle en Israël ou de participer dans des évènements qui égalisent l’occupant et l’occupé, et par conséquent contribue à la continuation de l’injustice.[9] En 2005, une très large majorité de la société civile palestinienne a appelé pour un  une campagne BDS globale et complète basée sur les principes des droits de la personne, la justice, la liberté et l'égalité [10]. Le mouvement BDS adopte une stratégie nonviolente et moralement cohérente pour rendre Israël imputable au respect des mêmes normes en matière de droits humains que les autres nations. Ce mouvement demande aux artistes de respecter l’appel au boycott jusqu’à “conformément au droit international, la fin de l’occupation, de la colonisation, le démantèlement du mur, la levée du blocus de Gaza, l’égalité absolue des droits des palestiniens d’Israël, le respect et la mise en œuvre du droit au retour des réfugiés palestiniens”.  [11] 

Votre performance en Israël constituerait un refus à l’appel de plus de 170 organisations de la société civile qui composent le mouvement palestinien de BDS.

Aujourd’hui, la dernière cible de la politique coloniale raciste d’Israël est ces 60,000 migrants africains environ qui ont pénétré dans le pays, y cherchant refuge en tant que réfugiés, fuyant souvent des persécutions dans leurs pays d’origine. Au lieu de leur accorder protection, Israël voit dans les migrants africains une menace pour « le caractère de l’identité juive de l’État » [12]. En vertu de ses lois racistes, les demandeurs d’asile africains peuvent être emprisonnés jusqu’à un an, et se voir proposer en toute illégalité une petite somme d’argent pour quitter le pays [13].

Les luttes des indigènes palestiniens et des demandeurs d’asile africains seraient le mieux servies si preniez une position de principe contre l’oppression coloniale et raciste d’Israël en refusant de divertir l’apartheid israélien. Tel que Elvis Costello a noté : “Il y a des occasions où simplement avoir votre nom ajouté à l’horaire d’un concert pourrait être interprété comme un acte politique qui résonne plus que tout ce qui pourrait être chanté et il pourrait être présumé que vous ignorez la souffrance de l’innocent.” [14]

A part Elvis Costello, des artistes internationaux proéminents comme Roger Waters, Sting, le feu Gil Scott Heron, Snoop Dog, Carlos Santana, Coldplay, Lenny Kravitz, Cassandra Wilson, Cat Power, Lauryn Hill etFaithless, parmi d’autres, ont tous annulé leurs performances en Israël.

PACBI et le mouvement plus large de BDS, représentant la majorité absolue de la société civile palestinienne, vous font donc appel de respecter notre lutte. Nous vous demandons de défendre notre stratégie de résistance nonviolente et de vous abstenir de franchir la ligne de piquetage dressée par la société palestinienne, appuyée par des organisations internationales, et de plus en plus appuyée par des Israéliens progressistes [15].

Nous vous prions de respecter notre appel en refusant de divertir l’apartheid Israélien.

 

Cordialement,

 

PACBI

 

Notes:

[1] http://redseajazz.co.il/shows/toure-raichel_25portarena/

 

[2] http://adalah.org/eng/Israeli-Discriminatory-Law-Database

 

[3] Brazil’s president and France’s foreign minister condemned Israel’s attack on Gaza in 2014 as a “massacre.”

[4] http://www.pchrgaza.org/portal/en/index.php?option=com_content&view=article&id=10491:statistics-victims-of-the-israeli-offensive-on-gaza-since-08-july-2014&catid=145:in-focus

 

[5] http://www.pchrgaza.org/portal/en/index.php?option=com_content&view=article&id=10561:on-the-27th-day-of-the-israeli-offensiverafah-under-israeli-fire-war-crimes-committed-against-palestinian-civilians-complete-families-annihilated&catid=36:pchrpressreleases&Itemid=194

 

[6] http://electronicintifada.net/blogs/ali-abunimah/gaza-graveyard-sing-joyful-israeli-youths

[7] http://adalahny.org/adalah-web-action/1202/open-letter-world-music-institute-do-not-present-idan-raichel

[8] http://pacbi.org/etemplate.php?id=869

 

[9] http://pacbi.org/etemplate.php?id=1047

 

[10] http://bdsmovement.net/?q=node/52

 

[11] http://www.pacbi.org/etemplate.php?id=868

 

[12] http://www.theguardian.com/world/2014/dec/19/-sp-african-migrants-speak-out-about-life-in-israel-detention-centres-holot

 

[13] Ibid

[14]  http://www.elviscostello.com/news/it-is-after-considerable-contemplation/44

 

[15]http://boycottisrael.info/

 

Posted on 18-06-2015


  Bookmark and Share         Print   Send Email  
   


   
 

 






Advanced search

         

 



About the Campaign

History
Who We Are
PACBI Call for Boycott
Palestinian BDS Call
PACBI Statements

PACBI Guidelines and Positions

Academic Boycott
Cultural Boycott
Risala Editorials
Other Key Documents
Campaign Resources

Reference Documents
Useful Links
Books
Toolkit
FAQ
News & Opinion

Initiatives

Palestinian
International
ÇáÚÑÈíÉ

PACBI, P.O.Box 1701, Ramallah, Palestine pacbi@pacbi.org
All Rights Reserved © PACBI